Logo School 1080 350x100
C'est le moment de découvrir comment nous pouvons vous aider
Découvrir les formations
hero bg section.jpg

7 alternatives aux prêts bancaires pour la création d'entreprise.

Date : 14/06/22
Par : L’équipe 1080
Temps de lecture estimé à : 8 min
Sommaire

Lorsque la plupart des gens pensent à créer leur entreprise, en ce qui concerne son financement, ils pensent immédiatement à contracter un crédit. Cependant, il existe de nombreuses alternatives aux prêts bancaires qui peuvent être tout aussi efficaces pour financer une création d'entreprise.

Dans cet article, nous allons vous proposer sept alternatives aux prêts bancaires.

Il s'agit de méthodes parfois bien plus simples qu'il n'y parait. D'autant plus si vous n'avez pas un dossier très favorable à l'obtention d'un crédit classique pour la création d'une entreprise.

Ainsi, vous découvrirez que quelle que soit votre situation, il existe probablement une solution pour financer votre projet de création !

Apprenez à trouver votre future idée d'entreprise

Essayez notre formation gratuitement

Comment obtenir un prêt à la création d'entreprise auprès d'une banque ?

La création d'une société peut être une opération coûteuse, et l'un des plus grands défis peut être d'obtenir un prêt bancaire.

Un crédit bancaire pour le démarrage de votre projet peut être un excellent moyen d'obtenir les moyens financiers dont vous avez besoin pour faire décoller votre projet.

Comment obtenir un prêt pour une entreprise ?

Tout d'abord, il est important d'établir un business plan incluant un prévisionnel financier convaincant. Cela vous donnera une idée claire de vos objectifs commerciaux et vous aidera à convaincre votre banquier afin d'obtenir un prêt bancaire.

Ensuite, vous devrez rassembler tous les documents légaux nécessaires, y compris les états financiers et les éléments de garantie pour la banque.

Une fois que tout est en ordre, vous pourrez enfin officiellement demander à une banque votre financement et entamer le processus de demande de prêt bancaire.

La clé pour obtenir un financement d'une banque est de démontrer que votre entreprise sera viable, d'avoir un apport (le plus important que possible) et que vous avez la capacité de rembourser le prêt bancaire contracté.

Si vous y parvenez, vous serez en bonne voie pour obtenir le financement dont vous avez besoin pour lancer votre société.

alternatives aux prets bancaires

Quelle est la banque qui prête le plus facilement aux entrepreneurs ?

Pour les créateurs d'entreprise, l'une des questions les plus importantes est de savoir quelle banque prête le plus facilement aux entrepreneurs. La réponse peut dépendre d'un certain nombre de facteurs, dont les antécédents de crédit du fondateur de l'entreprise et le type de projet d'entreprise. Toutefois, certaines banques sont plus susceptibles de prêter aux petites entreprises que d'autres.

De notre point de vu, BNP ParibasCIC et Crédit Mutuel ont de très bons retours concernant l'accès aux prêts bancaires pour les créations d'entreprises.

D'autres banques sont également bien placées, on peut citer :

  • Crédit Agricole.
  • Banque Populaire.
  • Caisse d'Épargne.
  • Boursorama Banque.
  • La Banque Postale.

Dans tous les cas, une possibilité pour les créateurs d'entreprise est de s'adresser à une banque locale. Ces banques sont souvent plus disposées à donner une chance à un nouveau projets d'entreprises et peuvent être plus souples dans leurs critères de prêt.

Une autre possibilité consiste à rechercher une banque spécialisée dans les prêts aux entreprises. Ces banques sont plus susceptibles de comprendre les besoins d'une petite entreprise et d'offrir des taux compétitifs.

En fin de compte, la meilleure option pour les porteurs de projets est de comparer les offres de plusieurs prêteurs. Ce faisant, ils peuvent s'assurer d'obtenir la meilleure offre possible pour leur prêt commercial.

Comment les banques vérifient la viabilité d'un projet ?

Les banques vérifient généralement la viabilité d'un projet en examinant le business plan et les données financières.

Elles veulent s'assurer que l'entreprise est susceptible de réussir et qu'elle peut rembourser le prêt.

Pour ce faire, elles examinent des facteurs tels que le modèle économique, le marché, le paysage concurrentiel et l'équipe de direction.

Elle examinera également les projections financières et la prise de risque pour déterminer si l'entreprise est susceptible d'être rentable. Si la banque est satisfaite de ces facteurs, elle accordera un prêt à la création d'entreprise.

Quelles sont les aides pour créer une entreprise ?

Quoiqu'on en dise, la France est un endroit idéal pour créer une société.

L'Union Européenne, l'État, le Gouvernement ou encore les Régions offrent un certain nombre d'aides pour aider les entrepreneurs à faire décoller leur projet.

Certaines aides, comme l'ACCRE, permettent une réduction des charges durants les premiers mois d'activités de l'entreprise.

Certaines régions proposent des aides vraiment très utiles comme le programme d'incubation.

Ce programme fournit aux nouvelles entreprises des bureaux à prix réduit, un encadrement et un accès facilité aux financements.

En outre, le gouvernement français offre dans certains cas des subventions aux entreprises qui créent des emplois.

Ces incitations font de la France une option attrayante pour les entrepreneurs qui cherchent à créer une société. On ne s'en rend pas toujours compte, mais nous avons réellement un pays propice à la création d'entreprise...

alternatives aux prets bancaires

Voici 7 alternatives aux prêts bancaires pour une création d'entreprise :

Les alternatives aux prêts bancaires peuvent être cumulatives, il n'y a aucune interdiction à prévoir de profiter de chacune d'entre elle.

1. Love money.

La love money, ou capital de proximité désigne l'argent qui provient de proches, les amis, les parents, généralement des parents ou des grands-parents. C'est l'une des alternatives aux prêts bancaires par excellences.

Ce type de financement peut être un excellent moyen de se lancer son projet, car il n'a pas à être remboursé ou peut souvent être obtenu avec des taux d'intérêt relativement bas.

Toutefois, il est important de se rappeler que le capital de proximité ne doit pas être considéré comme un avantage gratuit. Les personnes qui reçoivent ce type de financement doivent être prêtes à fournir les efforts nécessaires pour faire de leur société un succès. Vous n'imaginiez quand même pas prendre l'argent de mémé et tout perdre ?

En outre, il est important de maintenir une bonne communication avec vos proches et de les tenir informés de vos progrès. En faisant preuve de clarté, vous vous assurez qu'ils se sentent à l'aise avec leur investissement et qu'ils sont plus susceptibles de vous apporter du soutien supplémentaire à l'avenir.

2. Crowdfunding (ou financement participatif).

Le crowdfunding pour les entreprises est la pratique consistant à collecter des fonds en sollicitant de petites sommes d'argent auprès d'un grand nombre de personnes, via des plateformes en ligne.

Grâce aux plateformes de crowdfunding telles que Kickstarter et Indiegogo, il est devenu plus facile que jamais pour les entrepreneurs de puiser dans la "foule" pour financer leurs création d'entreprises. 

Il existe différents modèles de crowdfunding, mais le plus courant est le crowdfunding basé sur les récompenses, dans lequel les donateurs reçoivent une sorte de récompense pour leur contribution (comme un produit ou un service offert par l'entreprise).

Le crowdfunding peut être un excellent moyen de financer une entreprise, mais il est important de se rappeler qu'il ne s'agit pas d'un moyen rapide ou facile de gagner de l'argent.

Si c'est l'une des alternatives aux prêts bancaires les plus plébiscités par les entrepreneurs, vous devrez consacrer beaucoup de temps et d'efforts à l'organisation et au développement d'une campagne réussie. De plus sachez qu'il n'y a aucune garantie que vous atteindrez votre objectif de financement. Mais si vous le faites bien, le crowdfunding peut être un outil incroyablement puissant pour développer votre projet.

3. Concours.

Les concours d'entreprises sont organisés chaque année pour encourager l'esprit d'entreprise dans la population.

Si pour les start-ups les concours sont presqu'une tradition, ils ne sont pas réservés à cette seule catégorie. En effet toutes les entreprises peuvent participer à des concours en fonction de dès règles de ceux-ci.

Certains concours offrent une belle notoriété et certains permettent de décrocher financements et offre d'accompagnement à la création et au développement d'entreprise. Les concours sont une excellente occasion pour les entrepreneurs de se lancer et de confronter leur projet. C'est également un excellent moyen pour les entrepreneurs en herbe de se familiariser avec le processus de création d'une société et d'acquérir une expérience précieuse.

4. Fonds d'Investissement.

Les fonds d'investissements sont des sociétés qui fournissent des fonds en échange d'une participation au capital de l'entreprise.

Ils investissent généralement dans des entreprises qui, selon eux, ont un fort potentiel de croissance. Lorsqu'il s'agit de lever des fonds auprès de fonds d'investissements, il y a quelques points à garder à l'esprit.

Tout d'abord, vous devez avoir un business plan robuste qui décrit les buts et les objectifs de votre projet.

Ensuite, vous devez être en mesure d'expliquer pourquoi votre entreprise représente une bonne opportunité d'investissement.

Enfin, vous devez avoir une bonne compréhension des risques et des avantages liés à la participation de fonds d'investissements. Si vous parvenez à convaincre les investisseurs potentiels que votre entreprise en vaut la peine, vous serez sur la bonne voie pour décrocher l'investissement dont vous avez besoin pour catapulter votre entreprise.

5. Prêt interentreprises.

On y pense pas toujours mais c'est potentiellement la situation. idéale : le prêt interentreprises.

Un prêt interentreprises est simplement un prêt consenti entre deux entreprises. Il peut s'agir d'un moyen utile pour les entreprises de lever des fonds, car il peut être plus facile d'obtenir un financement d'une banque ou d'un organisme de crédit traditionnel.

Toutefois, les prêts interentreprises comportent également certains risques. Si l'une des entreprises impliquées dans le prêt est en défaut de paiement, cela peut mettre l'autre entreprise dans une situation financière difficile. Par conséquent, il est important d'examiner attentivement les conditions d'un prêt interentreprises avant de l'accepter.

Dans l'ensemble, le financement par prêt interentreprises peut être un outil utile pour les entreprises, mais il est important de comprendre les risques qu'il comporte pour le prêteur.

6. Business Angel.

Un business angel est une personne qui fournit un financement à une entreprise en échange de fonds propres.

Le financement fourni par un business angel peut être vital pour une entreprise en démarrage, car il peut fournir le capital nécessaire pour propulser l'entreprise.

En outre, un investisseur providentiel peut également fournir un encadrement et des conseils aux entrepreneurs dans lesquels il investit. Il peut également leur faire profiter de son réseau, ce qui n'est pas anecdotique dans le monde actuel.

Pour toutes ces raisons, les business angels peuvent être une source importante de financement pour les entreprises en phase de démarrage.

7. Les prêts d'honneurs

Si vous recherchez un financement pour créer une entreprise ou en acquérir une, envisagez un prêt d'honneur. Il s'agit d'un prêt sans caution ni garantie, généralement sans intérêt et considéré comme des fonds propres. Pour les projets innovants, le montant peut atteindre jusqu'à 90 000 euros !

Ce type de prêt est proposé par plusieurs réseaux d'accompagnement, dont: 

  • Initiative France, 
  • Le Réseau Entreprendre,
  • L'Adie.

Qui a le droit à l'Adie ?

Toute personne, quelle que soit sa profession ou son statut, qui n'a pas accès au système bancaire conventionnel peut contacter l'Adie.

Le futur créateur d'entreprise (ou de microprojet) rencontre un conseiller de l'Adie, qui constitue le dossier de demande de prêt. Un comité de crédit examine ensuite ce dossier et décide d'accorder ou non les fonds demandés. L'évaluation porte essentiellement sur les raisons qui poussent la personne à vouloir créer sa propre entreprise et sur sa capacité à fonctionner de manière autonome.

Un bénévole de l'association dont la tâche sera d'assister le créateur d'entreprise et de l'aider à surmonter les difficultés liées à la création d'une entreprise (enregistrement, taxes, etc.) peut être demandé par le comité de crédit.

Apprenez à trouver votre future idée d'entreprise

Essayez notre formation gratuitement

Lorsque vous cherchez un financement pour démarrez un projet de création d'entreprise, il existe de nombreuses alternatives aux prêts bancaires.

Vous pouvez peut-être obtenir un prêt ou un don de vos amis ou de votre famille, ou demander un microcrédit pour financer vos frais de démarrage. Il existe également des subventions et des programmes de concours pour entrepreneurs qui peuvent vous aider à démarrer.

Si vous avez une excellente idée d'entreprise mais que vous n'avez pas l'argent nécessaire pour vous lancer, n'abandonnez pas.

Parlez aux personnes de votre secteur, recherchez les alternatives au prêt bancaire qui peuvent vous aider.

Avec un peu de créativité et de persévérance, vous pouvez trouver le financement dont vous avez besoin pour faire décoller votre projet d'entreprise.

Lorsqu'il s'agit de financer un projet d'entreprise, de nombreuses options s'offrent à vous ne vous limitez pas à vos propres moyens.

Partager sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

crossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram